Psychotherapy and psychology help with depressive disorders.
Publié le 15.07.2021

RPS : Les startups au service de la santé mentale des salariés

Après une hausse des risques psycho-sociaux (RPS) provoquée par le recours massif au télétravail, beaucoup de managers se retrouvent aujourd’hui confrontés à une nouvelle source d’anxiété au sein de leur équipe : le retour au bureau. En effet, après des mois de travail à domicile, certains collaborateurs appréhendent le retour à une vie de bureau “normale” et les managers manquent d’outils et de ressources pour les aider. Plusieurs startups se sont récemment lancées sur le marché de la santé mentale au travail pour les aider.

Une chose est sûre : nous n’avons jamais autant parlé de santé mentale dans les entreprises ! La crise sanitaire a dévoilé des dysfonctionnements et a libéré la parole. De plus, les dirigeants ont désormais plus que jamais conscience que des collaborateurs épanouis sont plus susceptibles de donner le meilleur d’eux-mêmes au travail.

Dans leur grande majorité, les managers et les dirigeants RH sont davantage encouragés à prendre une posture de coach, à être attentifs au bien-être de leur équipe et à repérer les signaux de détresse psychologique. Une attitude de quasi “lanceur d’alerte” qui n’est pas facile à adopter pour tout le monde.

La tech au service de la thérapie

Pour les soutenir, Teale a lancé en janvier 2021 sa solution en direction des services RH des entreprises. Elle repose sur 3 piliers :

  • Cartographier la santé mentale des collaborateurs qui peuvent, via l’application, rendre compte de leur état psychologique.
  • Proposer du contenu thérapeutique digital et des activités sur-mesure (méditation, exercices de respiration…).
  • Connecter les collaborateurs à des psychothérapeutes et des psychologues diplômés d’Etat si besoin.

Teale, qui vient d’annoncer une levée de fonds de 2 millions d’euros, met à profit la data agrégée de façon anonyme pour proposer à chaque employé un accompagnement unique, au plus près de son ressenti psychologique. Les services RH ont accès au bilan mental de leurs équipes et peuvent ensuite agir rapidement sur des thèmes identifiés avec précision : stress, anxiété, charge de travail, sommeil… Une petite révolution dans le paysage RH en France : « En France, contrairement aux Etats-Unis, le secteur de la santé mentale a été très longtemps boudé par les investissements et l’innovation. Le besoin était identifié depuis longtemps par les RH mais cela restait encore tabou. La crise sanitaire a au moins eu le mérite de lever le voile sur ce sujet. », selon Julia Néel Biz, cofondatrice de Teale.

Ce type d’approche personnalisée et facilement accessible aux collaborateurs est également au cœur du fonctionnement d’Upfeel.io. La plateforme propose des séances personnalisées avec des professionnels certifiés et des articles écrits par des experts sur le bien-être mental. Le collaborateur peut accéder à ces services dès que le besoin se fait sentir, ce qui constitue un plus dans des journées parfois très chargées : « Je suis convaincu qu’une telle plateforme peut offrir aux collaborateurs une parenthèse de développement personnel au milieu de journées de travail parfois très intenses »,déclare Jonathan Ferrebeuf, CEO et cofondateur d’Upfeel (source).

Un accès direct à des professionnels

Au-delà des contenus personnalisés, ces nouvelles solutions se distinguent par un accès simplifié à des experts certifiés, ce qui les distingue très fortement des classiques numéros verts ou lignes d’écoute d’urgence psychologiques encore plébiscités par un bon nombre d’entreprises. Ces méthodes doivent impérativement être changées pour Julia Néel Biz pour améliorer la prévention : « Les numéros verts affichent au mieux un taux d’engagement de 2% alors que nous visons avec Teale un taux 20 fois supérieur ».

D’autres start-ups proposent cette mise en relation directe. MindDay propose par exemple une plateforme offrant un coup de pouce aux collaborateurs souhaitant relever des défis personnels ou professionnels à l’aide de coachs ou de psychologues. Quant à l’entreprise Moka.care, elle propose un accompagnement des collaborateurs avec des psychologues, coachs et thérapeutes. Les premiers rendez-vous sont financés par l’entreprise en toute confidentialité et  les noms des employés ne sont pas dévoilés.

Les défis ne manquent pas pour les services RH, notamment dans un contexte de retour au bureau. « De par nos discussions avec nos partenaires et les feedbacks de nos utilisateurs, on voit beaucoup de positif avec le retour à la vie normale, mais aussi de réelles angoisses : reprendre les transports en commun, changer des habitudes qui se sont installées durant les derniers mois… », déclare Julia Néel Biz.

La transition télétravail – bureau s’annonce être un véritable challenge pour les services RH. Peut-être le moment idéal pour tester les dernières innovations des start-ups engagées sur le terrain de la santé mentale ?